Forum ANALYSE (IPACO) Index du Forum

Forum ANALYSE (IPACO)
Le thème de ce forum est l'analyse de photos/vidéos présumées d'ovnis

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Définitions du GEIPAN et application au sujet photos/vidéos

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ANALYSE (IPACO) Index du Forum -> Analyses: les photos et vidéos -> Définitions des classes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
elevenaugust
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 80

MessagePosté le: Mar 26 Juin - 11:38 (2012)    Sujet du message: Définitions du GEIPAN et application au sujet photos/vidéos Répondre en citant

Le Groupe d’Études et d'Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés (GEIPAN) a établi une classification des cas selon leur degré d'étrangeté et de consistance tel que défini ci-dessous:

CLASSIFICATION d’un cas
La classification d’un cas nécessite l’évaluation d’une part du degré de consistance (C), d’autre part d’une degré d’étrangeté (E).
Plus un cas est étrange, plus il nécessite d’informations consistantes afin d’être classé, et sinon il sera classé C. Il est important de noter que les cas classés C sont du niveau de l’avancement de l’enquête et ne sont absolument pas du même ordre que les cas classés A/B/D1/D2, puisqu’il s’agit d’enquêtes sur lesquelles en réalité le GEIPAN n’a pas pu se prononcer. En toute rigueur, les cas C devraient être sortis de l’échelle de classification des PAN A/B/D1/D2 pour être considérés à part.
Si nous évaluons la consistance (C) et l’étrangeté (E) sur une échelle de 0 à 1, un cas est classé A/B/D1/D2 si et seulement si C > E.

CONSISTANCE du cas
Quantité d’information (I) fiable (F) recueillie sur un témoignage (C = IxF).
La quantité d’informations fiables (objectivées) collectées durant l’enquête constitue la consistance du cas dont l'évaluation est un critère important de la classification. Une consistance forte permettra de valider tous les éléments descriptifs du cas et de vérifier toutes les hypothèses envisageables ; exemples : plusieurs témoins indépendants, photos, traces au sol...
Une consistance faible laissera un certain nombre d'hypothèses non vérifiées et sans doute non vérifiables ; exemples : témoin unique, pas d’autres éléments que le récit du témoin.

ÉTRANGETÉ
Un cas d’observation peut être perçu plus ou moins étrange par le témoin. Le GEIPAN, de part son expérience, évalue un « niveau d’étrangeté » à partir des éléments suivants : proximité du phénomène (plus proche : plus étrange), aspect du déplacement (fixe ou rectiligne : peu étrange, irrégulier : étrange), détails sur l’objet (point lumineux : peu étrange, forme inconnue : étrange) … On peut donner une mesure de l’étrangeté par la distance en termes d’informations entre le phénomène observé et l’ensemble des phénomènes aérospatiaux connus.
Seul un fort niveau d’étrangeté justifiera une enquête approfondie.

PAN
Acronyme de :Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés
Les PAN (Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) sont regroupés en 4 catégories :
  • PAN de catégorie : Observation ayant été expliquée sans aucune ambiguïté
  • PAN de catégorie B : Observation pour laquelle l'hypothèse retenue par le GEIPAN est très probable
  • PAN de catégorie C : Observation non exploitable faute d'informations
  • PAN de catégorie D : Observation inexpliquée malgré les éléments en possession du GEIPAN. La catégorie D recouvre deux sous-catégories:
    • Les PAN D1 qui correspondent à des phénomènes étranges, mais dits de consistance moyenne, par exemple associés à un témoignage unique, sans enregistrement photo ou video.
    • Les PAN D2 qui correspondent à des phénomènes très étranges et de consistance forte : plusieurs témoins indépendants, et/ou des enregistrements photo ou video, et/ou des traces au sol.

Source

Pour le sujet qui nous intéresse, nous sommes par définition en présence de documents photographiques ou vidéo, ce qui nous a amené à modifier légèrement (en particulier pour les PAN classés "D") les définitions du GEIPAN présentées ci-dessus et de la manière suivante:


Les PAN (Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) sont dès lors regroupés en 4 catégories :
  • PAN de catégorie : Observation ayant été expliquée sans aucune ambiguïté
  • PAN de catégorie B : Observation pour laquelle l'hypothèse retenue par l'expert analyste est très probable
  • PAN de catégorie C : Observation non exploitable faute d'informations
  • PAN de catégorie D : Observation inexpliquée malgré les éléments en possession du GEIPAN. La catégorie D recouvre deux sous-catégories:
    • Les PAN D1 qui correspondent à des phénomènes étranges, mais dits de consistance moyenne, par exemple, un document unique accompagné d'aucun témoignage visuel concomitant.
    • Les PAN D2 qui correspondent à des phénomènes très étranges et de consistance forte : plusieurs témoins indépendants, et/ou des traces au sol, et/ou témoignage visuel concomitant, et/ou plusieurs documents indépendants sans témoignage visuel.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Juin - 11:38 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ANALYSE (IPACO) Index du Forum -> Analyses: les photos et vidéos -> Définitions des classes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com