Forum ANALYSE (IPACO) Index du Forum

Forum ANALYSE (IPACO)
Le thème de ce forum est l'analyse de photos/vidéos présumées d'ovnis

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La qualité de stockage (taux de compression JPEG)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ANALYSE (IPACO) Index du Forum -> Optique en photographie -> Vue d'ensemble
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
elevenaugust
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 79

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 17:02 (2012)    Sujet du message: La qualité de stockage (taux de compression JPEG) Répondre en citant

Le volume des informations qu'il est nécessaire de stocker pour représenter l'image peut être très important, surtout dans le cas de l'utilisation d'images en haute résolution. Des techniques de compression doivent souvent être mises en place pour diminuer ce volume tout en conservant une certaine qualité de représentation. Il existe des techniques de compression non destructives (basées sur des compressions de données sans perte d'informations et qui conservent l'intégralité du signal) et des techniques destructives qui augmentent le taux de compression au prix d'une dégradation (généralement paramétrable) de la qualité de l'image.
Un exemple de technique de compression destructive couramment utilisée est la compression JPEG. Les images suivantes illustrent l'influence de la qualité de compression (en général paramétrable) sur la qualité de l'image par rapport à l'image d'origine. Pour information, la taille de l'image originale est de 256x256 pixels ce qui représente, avec un codage prenant 3 octets par pixel, une taille de 196 Ko.



Avec l'augmentation du taux de compression, un certain nombre de défauts ( des "artefacts") commencent à apparaître progressivement. Ce genre de techniques de compression ne sont donc utilisées que dans le cas où les contraintes de stockage sont inévitables (taille des supports de stockage trop petite, ou rapport prix/taille trop élevé par exemple), et sont donc généralement intégrées dans la plupart des dispositifs d'acquisition d'images numériques (appareils photographiques numériques grand public). Pour minimiser la dégradation des images au niveau de la prise de vue utilisant des appareils photographiques plus évolués, des formats natifs (dits format RAW) permettent de coder directement, sans compression ni traitement du signal, les informations provenant du capteur (CCD) de l'appareil. Leurs seuls inconvénients sont la taille des fichiers correspondants, le temps de stockage nécessaire plus important lors de la prise de vue et le fait que leur format "propriétaire" nécessite un logiciel de décodage spécifique.
   La compression destructive des images est à éviter par la suite dans le cadre de traitements numériques ou de stockages ultérieurs en privilégiant alors des formats non destructifs (comme le TIFF, PNG, BMP, PICT, etc.) pour éviter de dégrader inutilement les images.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 9 Sep - 17:02 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum ANALYSE (IPACO) Index du Forum -> Optique en photographie -> Vue d'ensemble Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com